Trouver un spécialiste de la vente de matériel de coiffure professionnel en ligne

matériel de coiffure

Les styles de coiffure sont multiples et ne cessent d’évoluer. Pour satisfaire les attentes des clients, les coiffeurs ont l’obligation de fournir les meilleures prestations. Pour y arriver, leurs équipements sont leurs meilleurs alliés. Certains paramètres sont à considérer pour avoir des appareils performants et professionnels.

La profession de coiffeur

Le métier de coiffeur ou coiffeuse consiste à entretenir et couper les cheveux. Le lieu de travail d’un coiffeur peut se trouver dans son salon de coiffure ou à son domicile ou encore chez son client. Un coiffeur est une personne qui a suivi une formation sur la coiffure. Et il doit être doté d’une bonne santé. Plus précisément, il doit avoir une bonne ténacité physique. En effet, son travail consiste à rester debout toute la journée. En plus de cette robustesse, le sens artistique ne doit pas manquer à une coiffeuse. Comme tout autre créateur, un bon coiffeur se démarque par son talent artistique. En outre, il ne faut pas sous-estimer le caractère communicatif que réclame ce métier. Une personne qui travaille dans ce domaine doit avoir une bonne relation clientèle. Ceci dans le but de bien recevoir les clients. Mais aussi pour savoir ce qu’ils attendent de lui et surtout pour pouvoir les conseiller convenablement. Suivant les attentes et désirs de ces clients, il existe plusieurs sortes de coiffure. Et évidemment, les techniques et les outils utilisés dépendent du type de coiffure à réaliser. Il est à noter que dans certains cas, un coiffeur peut être également un barbier. Mais un bon professionnel dans le domaine se démarque également par l’utilisation d’un bon matériel coiffure.

L’entretien d’équipement de coiffure

Il est important de noter que, selon le règlement sanitaire, la désinfection du matériel de coiffure est obligatoire. Effectivement, pour éviter la transmission de bactéries contagieuse, le coiffeur est tenu de nettoyer tout équipement pour chaque client. Le non-respect de cette règlementation d’hygiène et de désinfection, peut entrainer des sanctions ou pire, un risque d’infection pour le client. Effectivement, ces matériels peuvent être des transmetteurs de maladies. Aussi, sans le vouloir, un coiffeur négligeant est responsable de propagation de ces maladies. Bien qu’il n’y ait pas forcément de sang, les résidus de produits peuvent également entrainer un risque d’allergies pour un habitué. Effectivement, ce dernier pourrait ne pas supporter le produit appliqué sur le précédent. En outre, les cheveux et saletés restés sur les brosses, les peignes, les tondeuses entraînent leur usure prématurée. S’ajoute à cela l’accumulation de poussières qui n’est ni hygiénique ni esthétique.

Comment nettoyer l’équipement de coiffure ?

Le nettoyage ou l’entretien du matériel ne nécessite pas beaucoup de temps lorsqu’il est réalisé régulièrement. Pour les brosses, par exemple, il suffit de retirer les cheveux qui y sont restés retenus. En plus, un lavage avec du shampoing ou du savon de ces brosses tous les 10 jours est indispensable avant de les sécher à l’air libre. En ce qui concerne les ciseaux, un geste de routine est également indispensable. Déjà, il faut enlever les cheveux restés collés. Ces derniers risquent, en effet, de coincer l’écrou et d’abîmer les ciseaux. Pour ce faire, utiliser un chiffon doux ou une lingette et nettoyer avec un désinfectant ou un produit détergent spécial. Il ne faut pas non plus oublier de les graisser régulièrement pour un bon fonctionnement. Pour cela, verser une goutte d’huile sur l’écrou des ciseaux et après, les ouvrir et les fermer pendant quelques instants pour que le graissage soit homogène. La réalisation d’une bonne coupe nécessite une précision et pour cela, des ciseaux en parfaits état de marche sont essentiels. Les lisseurs ont eux aussi besoin de nettoyage. Toutefois, il ne faut pas procéder à l’opération tant que l’appareil est encore chaud. Il faut donc s’assurer qu’il est complètement débranché. Passer ensuite un chiffon imbibé de vinaigre blanc ou autre produit nettoyant et désinfectant. A part le côté hygiène, les lisseurs sont plus efficaces quand ses plaques sont propres. Voilà quelques exemples de gestes à faire pour entretenir le matériel de coiffure et surtout pour assurer le bien-être des clients. Mais pour plus d’efficacité, il est conseillé de se renseigner auprès des boutiques spécialisées.

Critères de choix d’un matériel de coiffure professionnel

Les outils et appareils utilisée par le coiffeur sont nombreux et différents. Afin d’acquérir les bons équipements, quelques critères sont à tenir compte. Cependant, ces paramètres diffèrent selon le matériel de coiffure. Pour un sèche-cheveux, le poids est le premier indice de choix. En effet, pour plus d’aisance d’utilisation, un sèche-cheveux plus léger est plus agréable. Un sèche-cheveux de plus de 800 grammes est plus imposant et est difficile à utiliser. Ensuite, considérer sa puissance. Une bonne puissance est comprise entre 1500 W et 1800 W. Le lisseur est aussi un appareil incontournable d’un salon de coiffure. Pour bien le choisir, tenir compte de ses plaques. Il est indispensable qu’elles soient en céramique. En effet, pour un professionnel qui reçoit plusieurs et différents clients, il est préférable d’opter pour des plaques 100% céramique, car elles sont adaptées pour tous les types de cheveux. Aussi bien pour le sèche-cheveux que pour les lisseurs, la longueur du cordon est importante. En général, les appareils professionnels sont dotés de cordon rotatif de plus de 2 mètres pour une meilleure aisance et plus de liberté pendant d’utilisation. La présence d’un casque dans un salon de coiffure est évidente. Pour éviter les frisottis, il est préconisé d’opter pour un casque avec ionisateur et silencieux. Dans tous les cas, il est indispensable de recourir aux avis et conseils de spécialistes qui sont de plus en plus nombreux en ligne.

Produits professionnels et soins capillaires pour cheveux afro
Comment entretenir ses cheveux longs ?